Design urbain

Le design comme outil de réflexion, l’art comme instrument de lecture du présent et de création de nouveaux récits, l’urbain comme espace d’expérimentation et d’action.


Équipe pédagogique

Professeur titulaire : Alice Finichiu
Professeurs du cursus: Cristina Braschi, Pauline Cabrit, Abdo Khouri, Louise Lefebvre


Contact

Professeur titulaire
Alice Finichiu


Présentation

Le Master Design Urbain (MDU) de l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles est une formation en 2 ans questionnant les pratiques et modalités courantes de la fabrique urbaine. MDU s’adresse à des étudiant.e.s détenteurs de bacheliers ou masters issus de formations initiales variées (principalement art, design, architecture et paysage, mais aussi géographie, sociologie, sciences politiques...) dont le travail témoigne d’un intérêt soutenu pour la place de l’art dans la création de l’espace urbain. Partant du postulat que le design est une attitude, pendant les deux ans de master, ces étudiant.e.s confrontent des savoirs et méthodes sur des problématiques concrètes posées par nos sociétés afin d’expérimenter, penser et fabriquer les espaces urbains de demain. MDU est un laboratoire d’exploration artistique, pédagogique et théorique de notre condition urbaine contemporaine et de ses enjeux – esthétiques, éthiques et politiques.
L’atelier de Design Urbain se compose de plusieurs formats : le Laboratoire hebdomadaire, les Ateliers de Pratiques Urbaines et les Workshops permettant de travailler avec des professeurs invités à partir d’une commande clairement formulée. Le cursus implique aussi une immersion sur le terrain et dans le monde professionnel ; expérience au cours de laquelle les étudiant.e.s sont amené.e.s à côtoyer des acteurs urbains variées, ainsi que des acteurs du monde de l’art contemporain, des professionnels de l’architecture, du paysage et de l’urbanisme. Un cours artistique à choix des étudiant.e.s viendra accompagner la construction d’outils, de nouvelles méthodes de travail, de moyens d’expressions et des visions connexes à leur cursus principal et participera ainsi à l’interdisciplinarité de la formation.
Les cours artistiques sont enrichis par des cours techniques et théoriques, des séminaires et des cycles de conférences.
A l’atelier de Design Urbain il s’agit surtout de sortir de son espace de confort et de ses certitudes pour instaurer des relations inédites, échanger, partager, négocier, accompagner, s’infiltrer, tout ça en formulant un parti-pris, un positionnement critique, clair et assumé. A l’atelier de Design Urbain, à la place d’ordonner l’espace, il s’agit de l’investir. A la place de confiner des lieux il s’agit plutôt de les habiter. A la place de penser notre environnement il s’agit plutôt de s’y laisser immerger.

Pour quoi FAIRE ?
Le Master Design Urbain a pour ambition d’ouvrir des horizons, des trajets inédits de pratiques que les étudiant.e.s pourront se définir d’eux-mêmes en fin de cursus, quand elles/ils seront amené.e.s à devenir des act.rices.eurs autonomes et actifs des contextes socio-économiques actuelles. La volonté est de ne pas figer dans un parcours professionnalisant, mais de former des artistes-designers avec une connaissance approfondie des enjeux urbains contemporains – esthétiques, éthiques et politiques – capables de comprendre, penser, imaginer, communiquer, expérimenter et fabriquer individuellement et/ou collectivement nos espaces futurs.

MDU se développe également en collaboration avec COMMUNA, à travers des modules théoriques et pratiques autour de l’urbanisme culturel et de l’occupation temporaire comme outil pour l’urbanisme culturel ; le Master en Design Eco-social de l’ESAD Valencienne via un séminaire annuel suivi d’un module de recherche et pratique avec Ludovic Duhem ; le Master Projets culturels dans l’espace public de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, École des Arts de la Sorbonne, via des workshops communs et l’intégration des cycles de conférences Faire la ville avec les artistes .


Programme

À l’atelier de Design Urbain, le design est notre outil de réflexion. Un design expérimental et critique, mais également pragmatique. Ses formes, ses techniques voire même ses méthodes en tant que pratique artistique, sont mises en débat. A l’atelier de design urbain on investit des objets, des territoires, des situations, des zones d’indétermination. On transgresse des frontières. On associe la parole, l’écoute, le geste et l’action. On travaille les échelles et les mesures, les représentations et les matériaux, on fabrique, on prototype, on teste et on recommence. La pédagogie par le faire doit nous amener à développer une écologie de l'attention.
A l’atelier de Design Urbain, l’art est notre instrument de lecture du présent pour décrypter les enjeux complexes en sondant les apparences sans craindre le saut dans l’invisible, pour spéculer sur les allers et retours entre présent et futur, actuel et virtuel, pour décoder et déjouer. On lit, on écrit, on mène continuellement des recherches. On enquête.
A l’atelier de Design Urbain, l’urbain est notre espace d’expérimentation et d’action. On observe ses mutations et déplacements. On apprend à voir de quoi est fait le contexte, ce qui le trame, ce qui en fait son épaisseur, ce qui s’y passe et ce qui s’y cache – les strates successives de son palimpseste. On élabore des récits, on compose des fictions qui sont destinées à devenir, ou pas, réalité. On injecte une dose d’altérité pour déclencher des réactions, pour activer des potentiels, pour révéler des images latentes ou des histoires fertiles en échappées. On explore les territoires du possible, des possibles, avec comme objectif des questionnements plutôt que des réponses préétablies, des tentatives de propositions sous forme de projets, tentatives où le doute est de mise… étant entendu que le projet est considéré comme la construction d’une pensée avant toute matérialisation. On explore les pratiques qui structurent l'espace (architecture, paysage, urbanisme, planification, composition, scénographie, ...)
A l’atelier de Design Urbain on sait que la pensée est nomade et que l’espace fuit de partout.

Les étudiant.e.s du MDU suivent l’atelier – le cours artistique principal du cursus – qui est composé de trois formats : le laboratoire hebdomadaire, les ateliers pratiques urbaines et les workshops. Le laboratoire hebdomadaire se concentre autour des propositions projets personnels de chacun.e des étudiant.e.s (dans lequel d’autres étudiant.e.s peuvent être impliqué.e.s). Les APU sont des ateliers d’une durée de 4 semaines, communs pour les étudiants des 2 ans du Master, encadrés par praticiens invités. Quatre WS sont proposés aux étudiant.e.s chaque année. Les workshops sont organisés en collaboration avec d’autres cursus de l’école, des universités ou autres écoles d’art belges ou étrangères, des praticiens ou des institutions, engagées dans une réflexion sur l’espace urbain.
Les étudiant.e.s du MDU ont la possibilité de suivre aussi un deuxième cours artistique à choix (photographie, sculpture, sérigraphie, ...) permettant de développer d’autres outils et mediums artistiques.
Les cours théoriques du master portent sur le rapport entre sciences humaines et sociales, art et urbanité, ainsi que sur des notions d'histoire et d’actualité des arts et de l'urbain.
Les cours techniques permettent de développer des outils et médiums de travail.
L'ensemble des cours (artistiques, théoriques et techniques) a comme objectif principal d'accompagner les étudiants dans le développement d'un positionnement personnel.


Épreuve d'admission

L’admission se déroule en 2 phases :

  • L’analyse du dossier artistique du candidat qui se fait sur RDV pris avec le titulaire du cursus
  • l’analyse du dossier administratif du candidat qui se fait lors de la pré-inscription.

Le dossier artistique comprend le CV et portfolio du candidat, ainsi qu'une lettre de motivation soulignant les intérêts pour la formation et mentionnant des projets de création dans l’espace public qui inspirent le candidat.


Collaborations

  • 2021-2021: Vraiment Vraiment
  • dés 2020 : Master en Design Eco-social de l’ESAD Valencienne
  • dés 2020 : Master Projets culturels dans l’espace public de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, École des Arts de la Sorbonne
  • dés 2020 : COMMUNA
  • 2020-2021 : Design for everyone
  • 2020-2021: Centre Tour à Plomb
  • 2020-2023 : Micromarché > projet Recup Ton Quartier
  • 2019-2022 : Musée des Égouts - Contrat de rénovation urbaine Heyvaert Poincaré > projet On de Senne
  • 2020 : City Mine(d) > projet La Pille
  • 2019: LUC Lab > WS Design centré utilisateur
  • 2019 : KUL > atelier Sonic Urbanism
  • 2018 : ENSA Grenoble Master Design Urbain
  • dés 2018 : Faculté Architecture ULB > projet Urban Markers et Esquisse Commune